Recherche avancée

Ouagadougou > Documentation institutionnelle >

Documentation institutionnelle

  • CODE DE L'EAU:Le Code de l’Eau détermine les modalités de gestion des ressources en eau et les conditions relatives à l’organisation de l’approvisionnement.
  • SOPHAB 2014-2018 : Stratégie opérationnelle de Promotion de l’Hygiène et l’Assainissement de Base au Niger.
    

Le but de cette stratégie est de mettre un accent particulier sur ces thématiques dans le cadre plus global du Plan de Développement Economique et Social (PDES) adopté en 2012.

 

     Ce document, basé sur le Code de l’Eau et qui intègre les principes internationaux de la gestion de l’eau adaptés au contexte national (art. 31 et 32 du Code de l’Eau),définit le cadre national de gestion des ressources en eau et est l’outil opérationnel de mise en œuvre de la Politique nationale de l’eau.Il permet également de mieux intégrer les actions projetées des différentes stratégies et programmes sectoriels et intersectoriels de l’eau.

 

  • PROSEHA 2016-2030 : Programme sectoriel de l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement.

        Ce document se base sur  l’Objectif de Développement Durable numéro 6 et est composé de cinq sous programmes qui visent à couvrir les principaux défis en matière d’eau et d’assainissement:

  • Le sous-programme Alimentation en Eau Potable
  • Le sous-programme Hygiène et Assainissement
  • Le sous-programme Connaissance, Suivi et Protection des Ressources en Eau (CSPRE)
  • Le sous-programme Gouvernance
  • Le sous-programme Hydraulique Pastorale

 

  • MCF : Mécanisme Commun de Financement du Secteur Eau, Hygiène et Assainissement au Niger

 

          Le manuel de procédures administratives, financières et comptables (MPAFC) a été élaboré dans le cadre du Mécanisme Commun de Financement du Programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement     (MCF/PROSEHA). Il a pour but d’assurer une bonne gestion des fonds à travers la traçabilité. Le gouvernement Nigérien et les PTF confient leur contribution à l’État avec une signature d’entente intitulée “Arrangement de   financement Commun“ (AFC), qui est fondée sur les principes de la déclaration de Paris qui vise à une harmonisation de l’aide au développement et la responsabilisation des Etats, notamment par l’application des procédures nationales.