Recherche avancée

Ouagadougou > Lux-Development > Lux-Development Niger >

Lux-Development Niger

Les relations de coopération au développement entre la République du Niger et le Grand-Duché de Luxembourg datent de 1989. Le renforcement de ces relations s’est traduit par la signature d’un premier Accord-cadre de coopération, le 12 juillet 1995, et s’est poursuivi par l’adoption, le 12 décembre 2002, du premier Programme indicatif de coopération (PIC 2003-2007) d’un montant de 20 millions EUR.

À la date du 1er octobre 2008, le deuxième PIC (PIC II 2008-2012), doté d’une enveloppe initiale de 60 millions EUR, a été signé. Le 4 décembre 2012, la durée du PIC II a été prolongée dans un commun accord pour une période de trois ans avec un budget supplémentaire de 10 millions EUR.

Enfin, le troisième PIC (PIC III 2016-2020), d’une enveloppe indicative de 67 millions EUR, a été signé en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le 26 septembre 2015. Il faut noter qu’un apport supplémentaire de 17 millions EUR a porté l’enveloppe indicative à 84 millions EUR. 
Le PIC III permet de financer les actions décidées d’un commun accord dans le respect des priorités de l’Agenda de développement post-2015, notamment la Stratégie de développement durable et de croissance inclusive (SDDCI – Niger 2035) et le Plan de développement économique et social (PDES 2017-2021).  

LuxDev a démarré ses activités au Niger en 1989 dans le cadre de la mise en œuvre technique des enveloppes bilatérales des PIC. 
La présence de LuxDev dans le pays a évolué dans les dernières années avec des portefeuilles en croissance permanente la faisant passer du statut d’antenne, sous la responsabilité du bureau régional de Ouagadougou au Burkina Faso, à un statut de bureau pays indépendant depuis octobre 2017.

Avec cinq collaborateurs directs, le bureau Niger supervise un portefeuille de projets actifs de 115 millions EUR, dont 71,8 millions EUR financés par le Grand-Duché de Luxembourg dans le cadre de l’enveloppe bilatérale du PIC III et 43,2 millions EUR financés par d’autres bailleurs, à savoir le Danemark, la Suisse et l’Union européenne (UE) via le Fonds fiduciaire d’urgence (FFU) pour l’Afrique. 
Les déboursements de l’année 2017 ont été de l’ordre de 24,7 millions EUR. Les secteurs d’intervention sont : l’hydraulique et l’assainissement, l’éducation de base, la formation professionnelle et le développement rural.  

En termes de couverture géographique, les programmes de LuxDev financés dans le cadre du PIC III interviennent à l’échelle nationale, à l’exception du programme de développement rural qui cible la région de Dosso, zone d’intervention historique de la Coopération luxembourgeoise. 
En ce qui concerne les projets en coopération déléguée, le projet sur la formation professionnelle des jeunes ruraux déscolarisés financé par le FFU de l’UE est actif dans les régions de Zinder et d’Agadez, tandis que le Programme d’amélioration de la qualité de l’éducation (PAQUE II) financé par la Suisse cible les régions de Zinder, Diffa et Dosso.

En cohérence avec les orientations données dans le PIC III, lesdites interventions visent un alignement complet avec les stratégies et politiques nationales et une véritable délégation de la mise en œuvre des actions prévues aux partenaires nationaux à travers l’approche programme. La délégation de la mise en œuvre est accompagnée par un volet de renforcement des capacités et assistance technique au bénéfice des partenaires nationaux à différents niveaux (central, déconcentré et décentralisé).

Dans l’objectif d’adopter des modalités fortement alignées aux dispositifs nationaux de planification et d’exécution des activités, des appuis sont prévus pour la création et l’opérationnalisation de mécanismes financiers par multi-bailleurs et gérés par la contrepartie nationale selon les procédures nationales de comptabilité publique et de passation des marchés. Il s’agit notamment du secteur de l’hydraulique et de l’assainissement avec le mécanisme commun de financement et du secteur de l’éducation et de la formation professionnelle avec le Fonds commun pour le secteur de l’éducation (FCSE).

Staff Niger

Eusebio MORA – Représentant résident 

Manou HALIROU – Responsable administratif et financier

Giovanni TORDINI – Chargé de programmes

Boubacar OUMAROU –Assistant logistique

Mamane BOUBÉ – Chauffeur

 

E-mail

office.niger@luxdev.lu

Téléphone

(+227) 20 75 21 75

Adresse

Bd Mali béro
Rue IB-67 Issa Beri
B.P. 13254 Niamey 
Niger

Site internet

https://niger.luxdev.lu/fr/office